Publié : 10 octobre 2015

Le baptême de Clovis

Elèves ou parents, vous souhaitez parfois réactualiser vos connaissances sur l’Histoire de France. Aussi les CM1 vous proposent cette année de découvrir chaque mois un fait marquant de notre histoire. N’hésitez pas à lire et à relire leurs textes, progrès assurés !

Nota : Lors de la rédaction de ces textes, aucun enfant n’avait accès à un document écrit. Ces textes sont donc des originaux et non des plagiats. Un bel exploit donc...

Le baptême de Clovis

Le jour de Noël, en l’an 496, le temps est glacial à Reims pour accueillir le roi mérovingien des Francs. (...) Dans l’église, toute la foule est habillée en blanc...(...)
Romain, notre historien référent

Un bon conseil

A Reims, c’est Noël ! Il fait froid, il fait très froid. Il fait un temps glacial et même il neige ! Nous sommes en 496. Clovis, le roi franc, va se convertir en se faisant baptiser. Rémi lui dit d’une voix assez forte : « Adore ce que tu as brûlé. Brûle ce que tu as adoré. » C’est bon, il est en train d’être baptisé et ses trois mille soldats aussi. A Reims, sa femme Clotilde prie et ses trois fils sont là. Clovis et ses guerriers sont donc baptisés par l’évêque. Sa femme et ses trois enfants sont fous de joie. Ils sont envahis par le bonheur, surtout son fils Clotaire..
Dans l’avenir, ses fils vont devenir des rois. Comment ça va se passer ? Pour le savoir, informe-toi !
Luc

Un texte court mais complet

Le roi mérovingien entre dans l’église. Il demande à se faire baptiser en premier. Il va dans le baptistère. L’évêque Rémi, sa belle mitre sur la tête, la crosse à à la main, baptise Clovis en disant : « Adore ce que tu as brûlé, brûle ce que tu as adoré. »
Hélène

On peut aussi produire un article plus long...

Le jour de Noël (en 496), Clovis, un roi barbare, va se faire baptiser à Reims. L’évêque Rémi avance avec sa crosse et dit à Clovis : « Adore ce que tu as brûlé. Brûle ce que tu as adoré. » Alors Clovis plonge dans l’eau. Trois mille guerriers vêtus de blanc passent dans l’eau eux-aussi. La femme de Clovis, Clotilde, prie. Ses trois fils admirent leur père. Clovis est devenu chrétien.
Lilia

C’était en 496, le jour de Noël. Il faisait un temps glacial. Clovis était dans la cathédrale de Reims, réuni avec tous ses guerriers. Sa femme Clotilde, très fière de son mari, prie à ses côtés. Sa francisque à la main, il est prêt à se faire baptiser. L’évêque Rémi lui chuchote : « Aime ce que tu as brûlé et brûle ce que tu as aimé. » Plus loin, Clotaire admire son père lui-aussi. Voilà, c’était la conversion de Clovis.
Pablo

Un texte un peu hors sujet, certes... mais qui nous dit tout !

Clovis a choisi que Paris devienne la capitale de la France. Maintenant on nous appelle les Français. Et il y a des impôts à payer ainsi que des loyers. Il n’y a plus la guerre, chaque pays est dans son coin et il y a l’école pour apprendre à lire, à écrire et à accorder les adjectifs qualificatifs.(...)Il y a des musées où l’on peut voir des tableaux sur l’histoire ancienne comme celle de Clovis. (…)
Mirabelle

Clovis, le premier français impérialiste ?

En 496, le jour de Noël, Clovis devient chrétien. Avant d’être chrétien, il était un guerrier. Il voulait avoir plus de territoires. Mais, quand il meurt, ses trois fils se partagent son immense territoire. (…)
Hassan

De l’eau a coulé sous le pont du Garigliano depuis ce 25 décembre 476...

Clovis est dans le baptistère. Saint Rémi, l’évêque de Reims, prend un bol. Clovis a les mains jointes. Puis l’évêque de Reims verse de l’eau sur sa tête, mais pas n’importe quelle eau. C’est de l’eau bénite. La foule regarde, observe, admire ce baptême. (…)
Nabil

Le jour de Noël 496, le temps est glacial. Clovis est à Reims avec sa belle femme qui s’appelle Clotilde et ses trois enfants. Clovis est un grand barbare, il adore brûler les églises.
Quelques jours plus tard, Clovis est donc dans une église pour son baptême. L’évêque s’appelle Rémi. Il dit à Clovis :« Adore ce que tu as brûlé. Brûle ce que tu as adoré. » Clovis se convertit et devient chrétien à son tour.
Thomas

En 496, le jour de Noël, Clovis, un roi franc, veut se convertir. Il se fait baptiser à Reims. Clotilde et ses trois fils prient. Une foule nombreuse et quelques barbares observent Clovis passer dans le baptistère. Son évêque, Rémi, avec sa mitre et sa crosse dorée baptise Clovis et lui dit :« Adore ce que tu as brûlé. Brûle ce que tu as adoré. »
Hugo

En conclusion...

(…) Et le baptême se termina. En partant avec ses trois enfants et sa femme Clotilde, Clovis vécut heureux jusqu’à la fin de ses jours.
Mamou

Le jour de Noël, en 496, un baptême va avoir lieu. Le roi barbare, Clovis 1er, se convertit au christianisme. L’évêque Saint-Rémi prononce une phrase qui deviendra célèbre : « Adore ce que tu sa brûlé et hais ce que tu as adoré. » avec sa crosse dans la main. Clovis prie en se faisant baptiser. A partir d’aujourd’hui Clovis devient chrétien.
Raphaël

Cerise sur le gâteau pour le maître : Un texte écrit sans une faute d’orthographe !

En 496, Clovis adopte la religion chrétienne à Reims. On dit qu’il se convertit. Il passe dans le baptistère. Ses trois mille guerriers suivent leur roi. L’évêque Rémi porte une mitre blanche et une crosse argentée. Il lui dit : « Adore ce que tu as brûlé, brûle ce que tu as adoré . »
Titouan

Mais qui a cassé le vase de Soissons ? C’est la question que vous pose Rami et qu’il illustre par le dessin ci-dessous. Mais cela est une autre histoire...

Répondre à cet article

2 Messages

ARTICLES du SITE en CONCORDANCE
Passer doucement la souris sur les visuels pour découvrir les titres...

Moyen Age


Clovis


Expression écrite


Histoire